Honoraires

Le premier contact avec le cabinet de maître Amal MOUNTACER se fait par téléphone et est gratuit.

Aucune consultation n’est donnée par téléphone, mais le problème juridique est cerné au moyen de quelques questions.

Un rendez-vous est alors proposé si nécessaire.

Lors de ce premier rendez-vous, il est recommandé d’apporter tous les éléments concernant le dossier, et particulièrement les convocations en justice le cas échéant.

Ce premier rendez-vous est facturé, mais il ne le sera pas en cas d’ouverture de dossier et versement de la provision y afférent.

Maître Amal MOUNTACER vous exposera alors le déroulement de la procédure judiciaire.
Elle vous établira une estimation de vos probabilités de réussite dans votre action.
Maître Amal MOUNTACER vous informera également sur les trois méthodes de facturation appliquées par le cabinet, et établira une convention d’honoraires adaptée à votre dossier :

  • Le tarif horaire :
    1. Le taux horaire varie en fonction du domaine d’activité, du point de droit soulevé, ainsi que de la nature, de l’urgence et de la complexité de l’affaire.
  • Le tarif forfaitaire :
    1. Dans certains cas, il est possible de convenir d’un tarif forfaitaire pour l’intégralité d’une procédure.
      Il convient en conséquence de prendre attache avec maître Amal MOUNTACER, en exposant votre demande précise afin qu’une première estimation soit faite.
      Maître Amal MOUNTACER s’engage à éclairer au maximum son client sur l’étendue de son engagement, et à n’entamer aucun travail tant qu’elle n’aura pas reçu l’accord du client sur le mode de facturation à mettre en œuvre.
      En cas de difficultés financières, MOUNTACER Law firm vous accorde la possibilité d’échelonner le règlement des honoraires sur la durée de la procédure ;
  • L’honoraire de résultat :
    1. Dans certains dossiers, il est possible de convenir d’un honoraire de résultat, ne nécessitant qu’une rémunération fixe modeste du cabinet.
      Ainsi, le client verse une provision forfaitaire modérée en début de procédure, le reste de la rémunération de l’avocat est en application d’un pourcentage préalablement fixé.
      Dans certains cas, il peut être convenu dans la convention d’honoraire, que l’honoraire fixe ne soit réglé qu’au versement de la première provision d’indemnisation.
      Cet honoraire complémentaire de résultat est en fonction d’un pourcentage préalablement fixé en accord avec le client, des sommes recouvrées à l’issue de la procédure.
      Cet accord est consigné dans une convention entre l’avocat et son client, et signé par les deux parties.